Auteurs présents

Henda Ayari

Henda Ayari

Plus jamais voilée, plus jamais violée (L’Observatoire)

Le 20 octobre 2017, je prends une décision qui va bouleverser ma vie : je dénonce mon agresseur, Tariq Ramadan, sur les réseaux sociaux. Je me doute que je prends des risques. Je n’imagine pas déclencher une telle tornade. Mais je ne veux plus me taire.

Pour beaucoup d’hommes, à l’instar de Tariq Ramadan, si une femme est violée, c’est qu’elle l’a bien cherchée. C’est contre cette alternative monstrueuse que j’ai décidé de me battre, moi qui suis passée par toutes les formes de maltraitance qu’une femme puisse subir.

Une guerre se déroule sous nos yeux, que beaucoup refusent de voir et d’entendre. Elle utilise le voile et les femmes qui le portent comme des instruments de conquête politique. Ses fantassins, recrutés parmi les salafistes et les Frères musulmans, détestent la France et ses valeurs. Le voile est un des moyens de manifester leur hostilité, pour ne pas dire leur haine.

Alors que dans plusieurs pays musulmans, des femmes se battent pour leurs droits au péril de leur liberté, voire de leur vie, comment peut-on, en France, manifester la moindre complaisance vis-à-vis du prosélytisme exercé par les islamistes ? Complotisme, chantage à  l’islamophobie, antisémitisme de moins en moins dissimulé menacent désormais notre art de vivre et notre démocratie. Je brise aujourd’hui l’omerta, parce que la France ne mérite pas de tomber aussi bas. Il est temps de se relever, tous ensemble ! »

H. A.

 

AyariCouv

Henda Ayari est présidente de l’association Libératrices. Elle est l’auteur de J’ai choisi d’être libre. Rescapée du salafisme en France (Flammarion, 2016 ; J’ai lu, 2017).

 




Tweet



Flux rss