Auteurs présents

Bruno Conchin

Bruno Conchin

S’exiler pour exister (Beaurepaire)

Après une enfance chaotique, c’est à l’âge de dix-neuf ans que Bruno décide de prendre son destin en main. Sa première aventure sera l’Afrique, il y passera deux ans. De retour en France, déçu par le système, il rêve d’une vie meilleure. Sans un sou en poche, il traversera alors la Manche et c’est en quête de reconnaissance qu’il se découvrira enfin. Il y mènera une nouvelle carrière, avec des hauts et des bas, qui finira par le conduire dans les coulisses du pouvoir, passant de chômeur en France à la vie de palace à Londres. Plusieurs fois récompensé dans son nouveau métier, fait par la suite chevalier de l’ordre national du Mérite agricole, c’est de retour en France, à La Rochelle où il vit actuellement, qu’il décide d’écrire ce livre pour partager son expérience. Un livre positif et pimenté d’anecdotes croustillantes qui, il l’espère, redonnera de l’espoir à ses lecteurs.

Conchin couv

Chers lectrices et lecteurs,

Je voudrai simplement vous dire, que ce livre, je l’ai écrit seul, chaque mot, chaque phrase, un challenge et un nouveau défi pour quelqu’un qui avait quitté le  collège à en 5éme à 13 ans. Ecrit avec le cœur,  Pour raconter une expérience de vie positive et qui, je l’espère, inspirera mes lecteurs, qui pensent que, comme moi auparavant, l’avenir est bouché, qu’il n’y a plus de possibilités, que malgré tous leurs efforts, leur vie professionnelle stagne, que leur recherche pour un emploie ne mène nulle part.

Ceux qui ont envie de se battre pour une vie meilleure, pour un futur plus éclairé, mais qui ont le sentiment d’être sur une voie de garage, sans issue. Pour ceux qui n’ont pas réussi à avoir leur diplôme, mais qui n’ont pas peur de se retrousser les manches, je veux leur dire, bougez-vous, délocalisez-vous, partez à la conquête du monde qui vous ouvre les bras. N’ayez pas peur de réussir, n’ayez pas peur de l’échec constructif, n’ayez pas peur de franchir le pas … tout est possible !

Il faut juste OSER ! Les opportunités, il faut aller les chercher. Surtout ne rien négliger, une petite annonce, un message, un appel, un indice… ce qui vous semble un petit détail apparemment anodin peu faire changer le reste de votre vie.

Il ne faut jamais dire jamais. A 26 ans, J’avais horreur de cuisiner, et je recherchais une place au soleil, dans les Caraïbes ou en Australie. Résultat, je suis allé dans un pays où il fait souvent gris, j’y ai travaillé comme cuisinier…et j’ai adoré ! Me découvrant  au passage, des qualités et des passions insoupçonnées.

Allez rencontrer des gens passionnés par leur métier. La passion, c’est contagieux. Ils feront tomber tous vos préjugés.

Moi, c’était Londres, mais pour vous, ça peut être l’Asie, l’Australie, L’Amérique. Le monde est là, prêt à vous accueillir.

J’ai beaucoup voyagé à travers le monde et, partout, j’ai rencontré des Français expatriés épanouis, qui avaient fait ce grand pas en avant, et qui avaient réussi au-delà de leur espérances,  appris une nouvelle façon de travailler, de vivre, de comprendre les choses, de voir la vie sous un horizon différant, après leurs début difficile en France. Sans bien sûr renier leurs racines, mais en les enrichissant culturellement, professionnellement.
Et, riche de cette expérience, pouvoir revenir un jour en France  pour la partager.

Aujourd’hui, de retour en France, si je peux profiter pleinement de mes acquis, la tête haute, sans rien demander à personne, c’est parce que j’ai osé, quand tout le monde me conseillait de rester dans ma galère, avec mon horizon bouché.

 




Tweet



Flux rss