L'invitée d'honneur

Leïla Slimani

Leïla Slimani

Chanson douce (Gallimard)

PRIX GONCOURT 2016

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.
À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c’est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l’amour et de l’éducation, des rapports de domination et d’argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Slimani couv

«Leïla Slimani confirme son talent narratif et incroyablement féroce dans Chanson douce, deuxième roman uppercut contant la dérive délirante d’une nounou meurtrière.»
Olivia de Lamberterie, Elle

«La virtuosité tient autant à l’écriture, d’une puissance froide, contenue, nerveuse, qu’à la construction, tirée au cordeau, filant droit au but.»
Estelle Lenartowicz, Lire

«Puissant, radical, parfaitement maîtrisé.»
Laëtitia Favro, Le Journal du Dimanche

«Une tragédie sociale haletante, inquiétante, édifiante.»
Jean-Claude Raspiengeas, La Croix

«Un thriller intimiste à haute tension. Magnifique et glaçant.»
Nedjma Van Egmond, Le Parisien Magazine

Son premier roman :

Dans le jardin de l’ogre (Gallimard)

Adèle et Richard semblent former un couple heureux. Elle est journaliste, il est médecin et ensemble, ils élèvent un petit garçon dans leur bel appartement parisien. Mais Adèle a un secret. Profitant de la liberté qu’elle a d’organiser son temps, elle multiplie les occasions de rencontrer des hommes. Livrée à ses obsessions, Adèle avance avec détermination dans une solitude livide, vers des situations d’extrême dépravation sexuelle, voire de grand danger. Cependant Richard va découvrir la vérité. Tout d’abord aveuglé par la colère et le chagrin, il surmonte l’envie de quitter Adèle et tente de la ramener à lui.

Dans le jardin de l’ogre est le récit d’un vertige, l’histoire d’un corps en quête d’absolu. L’écriture précise et crue de Leïla Slimani ouvre sur des brèches poétiques d’autant plus émouvantes, traçant la silhouette pleine de mystère d’un personnage féminin à la fois intemporel et d’une grande modernité.



Tweet



Flux rss