Auteurs présents

Sophie Pedder

Sophie Pedder

Révolution française – Emmanuel Macron and the Quest to Reinvent a Nation (Bloomsbury) – en anglais

 

PedderCouv

He emerged from nowhere to seize the presidency, defeat populism and upend French party politics. Who is Emmanuel Macron? How far can he really change France?

In Revolution Française, Sophie Pedder examines the first year in office of France’s youngest and most exciting president in modern times, with unique perspective from her time as head of The Economist’s Paris bureau. President Emmanuel Macron’s vision for France is far more radical than many realise. His remarkable ascent from obscurity to the presidency is both a dramatic story of personal ambition and the tale of a wounded once-proud country in deep need of renewal. What shaped this enigmatic character, the precociously bright student and talented networker from northern France; the philosophy graduate and Rothschild banker who married his school drama teacher? How did a political outsider manage to defy the unwritten rules of the Fifth Republic and secure the presidency at his first attempt? And what are the underlying ideas behind his vision?

This book chronicles Macron’s remarkable rise from independent outsider to the Élysée Palace, situating the achievement in a broader context: France’s slide into self-doubt, political gridlock and a seeming reluctance to embrace change; the roots of populism and discontent; the fractures caused by globalisation and the Le Pen factor. Looking back on the young president’s dramatic first year in power, with analysis of his key reforms and lofty ambitions, it asks how far it is possible for Macron to reinvent a conservative nation uneasy about embracing the future. Can the man nicknamed ‘Jupiter’ really return France to its former greatness, or will he, by the time his mandate expires, end up as just another side note in political history? Punctuated with first-hand conservations and reporting, this book takes on all of these questions, concluding with a fascinating and exclusive interview with Macron recorded in early 2018. Pedder’s riveting, and essential, book will be one of the most captivating political books of this year.

 

Le Déni français (Lattès)

PedderCouvDéni

La France, dernier enfant gâté de l’Europe ?

Quel bonheur d’être Français ! La crise dans la zone euro ne fait que s’aggraver et toute l’Europe s’inflige des mesures d’urgence sans précédent, mais les Français se prélassent toujours dans le luxe d’un modèle social sans équivalent. Longs week-ends grâce aux RTT. Système de santé remarquable. Retraite de bonne heure. Services publics à portée de la main. Congés payés hors pair. Le pays se prépare à un avenir incertain en s’enfermant dans le déni du réel.
Suite à une campagne électorale marquée par la rêverie et l’esquive, l’heure est maintenant à une politique de rigueur qui n’ose pas dire son nom. À entendre le nouveau gouvernement, le pays s’est embarqué dans un redressement fondamental des comptes publics, dans un sérieux budgétaire, qui se ferait sans austérité, sans coupes sauvages dans les dépenses et sans douleur pour les classes moyennes. Sans parler d’une amélioration de la compétitivité sans effort important. Bref, un redressement sans aucun sacrifice. Le déni a changé de nature mais il existe toujours.

Les Français n’ont encore rien vu ! Malgré la succession de mesures budgétaires d’urgence, annoncées par le gouvernement précédent, les dépenses publiques n’ont pas cessé d’augmenter depuis le début de la crise actuelle, et le programme officiel du Parti Socialiste ne prévoit pas de renverser la tendance. Au point qu’elles représentent une part de P.I.B. plus élevée qu’en Suède et que la dette publique, exprimée en pourcentage du P.I.B., dépasse celle de l’Espagne.
Par rapport à l’effort de redressement consenti par d’autres pays européens, les Français restent de grands privilégiés, les enfants gâtés de l’Europe. Du berceau au cercueil, ils sont soignés, protégés, assistés, choyés : allocations familiales généralisées ; âge moyen de la retraite à moins de 60 ans ; crèches municipales et garderies publiques ; soins et consultations à volonté ; installations culturelles et sportives qui font envie ; villes fleuries et bâtiments publics impeccables ; allocations de chômage généreuses. Pas surprenant que les Anglais aiment tant venir s’installer dans des villages français pour y bénéficier d’une vie aussi délicieuse !
Mais les Français n’ont plus les moyens de maintenir ce train de vie ! Depuis plus de trente ans, tout a été financé à crédit. La France ne peut plus se permettre un tel luxe. Il faudra se préparer à faire un effort réel et à affronter l’avenir avec un modèle plus modeste, et un nouveau pacte social.

 

 




Tweet



Flux rss