Auteurs présents

Emmanuel Pierrat

Emmanuel Pierrat

Pierre Simon, médecin d’exception (Don Quichotte)

Pierre Simon, médecin, gynécologue, premier français expert en sexologie, a lutté tout au long de sa vie pour changer les consciences et la société. Son nom revient avec insistance quand est évoqué aujourd’hui le droit des femmes à disposer de leur corps.

Initiateur en France de l’accouchement sans douleur et de l’éducation sexuelle, cofondateur du Planning familial, artisan infatigable de la légalisation de la contraception et de la dépénalisation de l’avortement, Pierre Simon pensait que la vie humaine était avant tout une succession de choix, de la décision de donner la vie au droit de mourir dans la dignité.

De Metz, où il est né en 1925, à Londres, en 1963, d’où il revient les valises chargées de diaphragmes contraceptifs, de la Résistance, où il s’engage à 17 ans, au Sain-Germain-des-Prés des écrivains et des peintres, et à la Grande Loge de France dont il deviendra Grand Maître, mais encore et surtout de l’URSS de 1953, où il découvre l’accouchement sans douleur, aux cliniques de Pigalle et aux premiers services publics proposant l’avortement, le roman d’une vie menée tambour battant pour libérer les corps, les esprits et la société.

 PierratCouv

 

Les Francs-Maçons pendant l’occupation (Albin Michel)

Parmi les femmes et les hommes persécutés par la police de Vichy et la Gestapo, les francs-maçons figurent en bonne place : 64 000 furent fichés ; 3000 fonctionnaires perdirent leur emploi et plus d’un millier furent assassinés par les Allemands. Nombre de francs-maçons furent résistants et beaucoup le payèrent de leur vie. Quelques-uns s’engagèrent aux côtés du maréchal Pétain, d’autres adoptèrent une attitude plus ambiguë.

De Jean Zay à Pierre Brossolette en passant par Bernard Faÿ ou Pierre Laval sans oublier Otto Abetz, onze portraits passionnants, qui sont autant de destinées particulières, étayent les propos d’Emmanuel Pierrat et jettent sur cette sombre période un éclairage inhabituel.

Emmanuel Pierrat, avocat et écrivain, est conservateur du musée du Barreau à Paris. Il a publié de nombreux livres à caractère historique sur la censure, les mœurs, la justice et la franc-maçonnerie.

Pierrat_Couv

Avocat Associé – Membre du Conseil National des Barreaux – Conservateur du Musée du Barreau de Paris – Ancien Membre du Conseil de l’Ordre

Emmanuel Pierrat, né en 1968, est avocat au Barreau de Paris, Membre du Conseil National des Barreaux et Ancien Membre du Conseil de l’Ordre. Il a fondé le Cabinet d’avocats portant son nom, composé d’une dizaine d’avocats.
Après des études à l’Université Paris-II (DEA de droit de la propriété industrielle, littéraire et artistique, licence de communication de l’Institut Français de Presse) et à Louvain-La-Neuve (Belgique), il a prêté serment auprès du Barreau de Paris en février 1993.
Il est titulaire depuis 1997 du certificat de spécialisation en droit de la propriété intellectuelle.

Emmanuel Pierrat est Conservateur du Musée du Barreau de Paris.
Emmanuel Pierrat accompagne également ses clients artistes et auteurs dans le cadre de la négociation de leurs contrats et de la promotion de leur carrière. Il exerce ainsi les fonctions d’agent d’artistes littéraires et artistiques (inscrit sous le numéro 2012-00667 auprès du registre du Ministère de la Culture) et de correspondant informatique et liberté (CIL). Il co-préside les Jurys du Conseil National des Barreaux délivrant les mentions de spécialisation « Droit de la propriété intellectuelle » et « Droit des nouvelles technologies de l’informatique et de la communication ».

Emmanuel Pierrat a été fait Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres et a reçu la grande médaille d’argent de la Jurisprudence de l’Académie d’Architecture.

Il a été coopérant culturel à Calcutta (Inde), assistant parlementaire et a exercé les fonctions de conseiller municipal du sixième arrondissement de Paris jusqu’en 2014.

Il tient la chronique juridique dans plusieurs périodiques professionnels liés aux métiers du livre et de l’imprimerie, dont Livres hebdo et intervient régulièrement en tant que coach sur RMC dans l’émission de Brigitte de Lahaie Lahaie l’Amour et Vous.

Emmanuel Pierrat rédige un blog judiciaro-littéraire, alimenté chaque semaine, sur le site de livreshebdo.fr et écrit aussi régulièrement dans le mensuel Légipresse sur le droit d’auteur et le droit du marché du livre.

Emmanuel Pierrat a publié de nombreux ouvrages juridiques de référence sur le droit de l’édition, la liberté d’expression, le droit du commerce du livre, le droit à l’image.

Il a également signé plusieurs essais sur la culture, la justice ou encore la censure et en particulier : La Guerre des copyrights (Fayard, 2006), Antimanuel de droit (Bréal, 2007), La Justice pour les nuls (First, 2007 mis à jour en 2013), La Liberté sans expression ? Jusqu’où peut-on dire, écrire, dessiner, (Flammarion, 2015.)

Emmanuel Pierrat est également membre du comité directeur de l’Union Internationale des Avocats (UIA), administrateur de l’AFPIDA, section française de l’Association Littéraire et Artistique Internationale (ALAI), et membre du comité directeur du Pen Club de France.

Il est également le directeur de la Grande Bibliothèque du Droit (lagbd.org).

Emmanuel Pierrat est également Secrétaire général des Bibliophiles du Palais, Secrétaire général et juré du Prix du Livre politique du Barreau de Paris. Il préside le Prix Sade et fait partie des membres du jury du Prix de Bibliographie décerné par le Syndicat de la Librairie Ancienne et Moderne.

Il est également administrateur des Amis de Jacques Vergès, administrateur des Amis de Fred Kupferman et exécuteur testamentaire de l’écrivain et musicien Jack-Alain Léger.

Par ailleurs, en tant que membre du Conseil d’Orientation du Centre Africain pour la Formation à l’édition et à la Diffusion (CAFED, Tunis), il effectue de fréquentes missions d’expertise et de formation concernant le droit de la culture dans toute l’Afrique, le Proche et le Moyen-Orient, ainsi qu’en Inde.

Spécialiste et collectionneur d’art africain, Emmanuel Pierrat a rédigé un essai intitulé Comprendre l’art africain publié en 2008 aux Editions Chêne et Les Arts Premiers pour les nuls (First 2014).

Il est également l’auteur de plus d’une dizaine de romans et récits, dont, notamment, Troublé de l’éveil (Fayard, 2008) ou encore Maître de soi (Fayard, 2010). Plusieurs de ses ouvrages ou contributions ont été traduits (en vietnamien, roumain, grec, allemand, coréen, anglais, espagnol, bengali…).

Il a par ailleurs traduit, de l’anglais, Jerome K. Jerome et John Cleland, ainsi que, du bengali, Rabindranath Tagore.

Emmanuel Pierrat collectionne également les livres censurés, à propos desquels il a signé Le Bonheur de vivre en Enfer (Maren Sell, 2004), Le Livre des livres érotiques (Chêne, 2007) ou encore Le Livre noir de la censure (Le Seuil, 2008). Il en réédite et préface chez divers éditeurs (Flammarion, Arléa, La Musardine, Blanche, etc.), souvent tirés de ses propres collections.

  • Bibliographie (non exhaustive) :

Ouvrages juridiques :

Guide du droit d’auteur à l’usage des éditeurs, Éditions du Cercle de la Librairie, 1995.

Le Droit d’auteur et l’édition, Éditions du Cercle de la Librairie, 1998 et 2005.

Le Droit de l’édition appliqué I, Éditions du Cercle de la Librairie/Cecofop, 2000.

Reproduction interdite, le droit à l’image expliqué aux professionnels de la culture et de la communication, à ceux qui veulent protéger leur image et à tous les autres qui veulent comprendre la nouvelle censure iconographique, Maxima/Laurent du Mesnil, 2001.

Guide juridique pratique de l’éditeur. Livre-Presse-Multimédia (en co-direction avec Agnès-Lahn Gozin et Arnaud Le Mérour), Stratégies, 2001.

Le Droit du livre, Éditions du Cercle de la Librairie, 2001 et 2005.

Le Droit de l’édition appliqué II, Éditions du Cercle de la Librairie/Cecofop, 2002.

Les Contrats de l’édition, 2011, editionsducercledelalibraire.com (disponible uniquement sur support numérique).

 

Essais :

Le Sexe et la loi, Arléa, 1996, La Musardine, 2002, 2008 et 2015.

La Culture quand même (en collaboration avec Patrick Bloche et Marc Gauchée), Mille et une nuits, 2002.

L’Édition en procès (en collaboration avec Sylvain Goudemare), Éditions Léo Scheer, 2003.

Le Bonheur de vivre en Enfer, Maren Sell éditeurs, 2004.

Lettres galantes de Mozart (en collaboration avec Patrick de Sinety), Flammarion, 2004.

Pirateries intellectuelles, Sens & Tonka, 2005.

La Guerre des copyrights, Fayard, 2006.

Brèves de prétoire, Chifflet et Cie, 2007.

La Justice pour les nuls (corédaction et direction d’ouvrage), First, 2007 et 2013.

Le Sens de la défense (en collaboration avec Jeanne-Marie Sens), L’Une & L’Autre, 2008.

Le Livre noir de la censure (corédaction et direction d’ouvrage), Le Seuil, 2008, Prix Tartuffe 2008.

Museum Connection, enquête sur le pillage de nos musées (en collaboration avec Jean-Marie de Silguy), First, 2008.

Nouvelles brèves de prétoire, Chifflet et Cie, 2008.

Les Grandes Enigmes de la justice, First, 2009.

Le Paris des Francs-maçons (en collaboration avec Laurent Kupferman), Le Cherche-Midi, 2009 et 2013.

Accusés Baudelaire, Flaubert, levez-vous ! Napoléon III censure les Lettres, André Versaille Editeur, 2010.

Familles, je vous hais ! Les héritiers d’auteurs, Hoëbeke, 2010.

La Collectionnite, Le Passage, 2011.

Les Grands Textes de la Franc-maçonnerie décryptés (en collaboration avec Laurent Kupferman), First, 2011.

Les Veuves abusives d’Anatole de Monzie (édition critique), Grasset, Les Cahiers rouges, 2011.

Faut-il rendre les œuvres d’art ?, CNRS éditions, 2011.

Comme un seul homme, droit, genre, sexe et politique, Galaade, 2012.

Aimer lire, une passion à partager, Du Mesnil, 2012.

Ce que la France doit aux francs-maçons (en collaboration avec Laurent Kupferman), First, 2012.

Paris, ville érotique. Une histoire du sexe à Paris, Parigramme, 2013.

Les secrets de la franc-maçonnerie, La Librairie Vuibert, 2013.

Les Lorettes, Le Passage, 2013.

La Famille d’aujourd’hui pour les nuls (en collaboration avec Julien Fournier et Sophie Viaris de Lesegno) , First, 2013.

Les Arts premiers pour les nuls, First, 2014.

Brèves de prétoire, l’intégrale , Chifflet & Cie, 2015.

Les Symboles pour les nuls First, 2015.

Jean-Jacques Pauvert, l’éditeur en liberté, Calmann-Lévy, 2016.

Les francs-maçons sous l’Occupation, Entre résistance et collaboration, Albin Michel 2016.

Il signe, chez First en mai 2016, Dieu, les religions et les Francs-Maçons

Livres illustrés et livres d’art :

Antimanuel de droit, Bréal, 2007.

Le Livre des livres érotiques, Chêne, 2007.

Pommes libertines (en collaboration avec Richard Conte), Bernard Pascuito éditeur, 2008.

Une idée érotique par jour, Chêne, 2008

Comprendre l’art africain, Chêne, 2008.

Cent livres censurés, Chêne, 2010.

Les nouveaux cabinets de curiosités, Les Beaux Jours, 2011.

Cent images à scandale, Hoëbeke, 2011 et 2013.

Cent oeuvres d’art censurées, Chêne, 2012.

Le Phallus d’Alain Danielou (édition critique), La Demeure du labyrinthe , 2013.

Il était une fois Peau d’âne (en collaboration avec Rosalie Varda-Demy), La Martinière, 2014, Prix Simone Goldschmidt-Fondation de France, Grand Prix de la Nuit du Livre 2015.

Cent chansons censurées (en collaboration avec Aurélie Sfez), Hoëbeke, 2014.

Les Mots qui font mâle, petit lexique littéraire et poétique du sexe masculin (en collaboration avec Jean Feixas), Hoebeke, 2015.

La Liberté sans expression ? Jusqu’où peut-on dire, écrire, dessiner, Flammarion, 2015.

Les grands procès de l’histoire, La Martinière, 2015.

Barbes et moustaches (en collaboration avec Jean Feixas), Hoëbeke, 2015.

Le Droit d’auteur (en collaboration avec Fabrice Neaud), Le Lombard, 2016.

Moi, Emmanuel Pierrat,  avocat à la Cour, Glénat jeunesse, 2016.

Fictions et récits :

Le Sexe  (direction d’ouvrage), La Découverte, collection «  Les Français peints par eux-mêmes », 2003.

Histoire d’eaux, Le Dilettante, 2002, Pocket, 2004, Libra Diffusio, 2004.

La Course au tigre, Le Dilettante, 2003, Pocket, 2005.

L’industrie du sexe et du poisson pané, Le Dilettante, 2004, Pocket, 2006.

Fin de pistes, éditions Leo Scheer, 2006.

Les Dix Gros Blancs, Fayard, 2005, Pocket, 2007.

Troublé de l’éveil, Fayard, 2008, Editions des Femmes/Bibliothèque des voix, 2009.

Maître de soi, Fayard, 2010.

Une maîtresse de trop, Biro éditeur, 2010.

L’Editrice, Hors Collection, 2010.

Maître Nemo largue les amarres, L’Une & l’autre, 2010.

La Féticheuse, Atelier in-8, 2012.

Qui a tué Mathusalem ? (en collaboration avec Jérôme Pierrat), Denoël, 2012.

Le procès du dragon, Editions Le Passage, 2015.

Traductions :

Pensées paresseuses d’un paresseux de Jerome K. Jerome (traduit de l’anglais, en collaboration avec Claude Pinganaud), Arléa, 1991, Arléa poche, 1996.

Histoires de fantômes indiens de Rabindranath Tagore (traduit du bengali, en collaboration avec Ketaki Dutt-Paul), Cartouche, 2006, Arléa poche, 2008.

Fanny Hill, femme de plaisir (présenté et adapté de l’anglais), Bernard Pascuito éditeur, 2008, Pocket, 2009.




Tweet



Flux rss