Auteurs présents

Jacques Dallest

Jacques Dallest

Cold cases (Mareuil)

L’histoire criminelle est jalonnée d’assassinats sordides, de meurtres sauvages, de disparitions énigmatiques et de suicides étranges. « Énigmatiques » et « étranges », car ces affaires n’ont jamais été résolues, leurs auteurs jamais identifiés, les coupables jamais condamnés. Ces dossiers, sont appelés en bon français des « cold cases ». Ils se chiffrent par dizaines, et sont souvent inconnus du grand public. Seules quelques grandes affaires restées inexpliquées sont inscrites dans les tablettes de l’histoire judiciaire et suscitent toujours débats et interrogations ; l’affaire de Bruay-en-Artois, l’affaire Fontanet, l’affaire Grégory, l’affaire Boulin, ou, plus récemment, la tuerie de Chevaline.
Mais qu’appelle-t-on un cold case ? Quelle signification ce terme anglo-saxon revêt-il dans notre paysage judiciaire français ? Doit-on rouvrir ces dossiers ? Comment peut-on leur trouver une issue après toutes ces années ?

Dans cet essai érudit et très documenté, Jacques Dallest, ancien juge d’instruction, procureur et avocat général, fait le point sur la question comme aucun livre ne l’avait fait auparavant.

 

Magistrat honoraire, Jacques Dallest a été juge d’instruction, procureur de la République et procureur général. Il a enseigné pendant de nombreuses années au sein des facultés de droit de Lyon, Bordeaux et Chambéry, ainsi que dans les Instituts d’études politiques de Lyon et Aix-en-Provence. Il a exercé également en qualité de professeur associé à Sciences Po Grenoble. Il a dirigé plusieurs sessions de formation continue à l’École nationale de la magistrature (ENM), où il est un intervenant régulier. Il intervient par ailleurs à l’École nationale supérieure de la police.




Tweet



Flux rss