Auteurs présents

Jean-Luc Loiret

Jean-Luc Loiret

Et les étoiles ont reculé (Venturini & Co)

La Veuve du colonel (Venturini)

Auteur de sept romans policiers, le Poitevin Jean-Luc Loiret signe une nouvelle aventure de son héros récurrent, le commandant Venturini.

Au lieu de couler des jours paisibles à l’heure de la retraite, il a choisi les affres – ou les joies – de l’écriture. Voilà onze ans que Jean-Luc Loiret taquine le clavier de son ordinateur auquel il confie ses intrigues. Résultat : une dizaine de livres à son actif dont sept polars. Le dernier, La veuve du colonel, ne faillit pas à la règle.
Il a su créer un vivier de fidèles lecteurs Pour ménager le suspense de ces 384 pages, on ne dira pas ici comment s’achève cette nouvelle aventure du commandant Mario Venturini, le flic philosophe qui cite volontiers André Comte-Sponville.
On dira seulement que l’auteur campe le décor de son enquête dans les environs de Poitiers, dans une commune imaginaire, Mezeau, « qui rassemble plusieurs communes des bords de Boivre », qu’on y croise un correspondant de presse amateur d’haïkus, une soprano bourgeoise fan d’Offenbach, un prof de batterie aux drôles de mœurs, un jeune couple de marginaux inquiétant…
Au cœur de ce théâtre d’ombres, le corps d’un adolescent retrouvé dans la Boivre. Venturini et ses adjoints vont bien sûr s’attacher à retrouver le ou les coupables. « Mon idée de départ, lâche le père de Venturini, c’est une femme un peu connue qui a eu un enfant avec un passé qui lui remonte à la figure… ».
A force de situer ses décors à Poitiers ou tout près, à force de nous faire partager la vie quotidienne, professionnelle et amoureuse de ses personnages, Jean-Luc Loiret a su créer un vivier de fidèles. Publié au départ chez Geste éditions, il a quitté l’éditeur régional pour devenir « son propre patron » et contrôler lui-même la chaîne de production d’un livre. Les lecteurs ont suivi. Pas peu fier de sa petite entreprise, il a depuis ses débuts d’écrivain vendu la bagatelle de 12.000 exemplaires.
Y aura-t-il bientôt une autre intrigue ? « Peut-être, peut-être pas », lâche dans un sourire l’ancien prof d’enseignement spécialisé fondu de course à pied. « Je vais faire une grande pause et me consacrer pour l’heure à la promo de ce livre ».
Une promo assurée de manière originale par cet homme affable. C’est chez lui, du côté de Vouneuil-sous-Biard, qu’il organise aujourd’hui une porte ouverte à l’intention des lecteurs les plus fidèles. Avant d’entrer dans un livre, on entre ainsi, autour d’un rafraîchissement ou d’un café, dans l’univers familier de son auteur.

Entre deux mondes (Venturini)

« Après la sortie en 2014 de mon 5 e  roman, j’ai voulu prendre un peu plus de temps pour faire le sixième afin de travailler l’écriture . Parce que j’aime les phrases qui sonnent agréablement… », entame Jean-Luc Loiret, grand lecteur de polars pour qui l’écriture d’un premier roman a été un véritable défi.
Depuis, l’auteur s’est fait une place dans le paysage littéraire local avec une volonté affichée de jouer à domicile : les histoires se passent toujours dans les environs de Poitiers et ce dernier livre a été imprimé à Ligugé sur les presses de l’ imprimerie Aubin. « Dans ce nouvel opus, mon héros, le commandant Mario Venturini, flic philosophe , est au cœur d’une enquête qui l’implique personnellement . D’où le titre du livre «  Entre deux mondes  » », continue l’auteur qui ne souhaite pas en dévoiler plus. Les premiers retours des lecteurs sont unanimes : la série doit continuer avec ce personnage et dans le même style, à savoir privilégier le côté psychologique de l’ intrigue plutôt que l’aspect technique d’une enquête policière pour lequel Jean-Luc Loiret avoue n’avoir aucune connaissance.
En revanche , son métier passé de professeur de mathématique et d’informatique lui a apporté un esprit d’analyse qui lui sert à dessiner son personnage de fiction. Concernant une éventuelle adaptation cinématographique ou télévisuelle de l’un de ses romans , Jean-Luc Loiret n’a jusqu’à présent pas été contacté. « Peut-être que cela se fera un jour, qui sait ? », conclut l’écrivain. En attendant , le scénario du 7 e épisode est dans sa tête, reste maintenant à coucher l’histoire sur le papier…
(La Nouvelle République)

loiret_lacouvdup6

Né à St Hilaire de Loulay en Vendée, il habite depuis plus de 40 ans la commune de Vouneuil-sous-Biard, aux portes de Poitiers et fait de nombreux séjours en Creuse, pays de son épouse. Professeur d’enseignement spécialisé, il a enseigné les mathématiques et l’informatique à de jeunes sourds jusqu’en 1998. Puis il a participé à la création d’un Centre de Ressources pour Sourds-Aveugles, en tant que cadre jusqu’à son départ en retraite. Passionné de courses hors stade, il a fait de nombreux marathons en France et à l’étranger, il a participé aux 100 km de Vendée et à des épreuves de longue distance. Il a été élu de sa commune pendant 19 ans, adjoint en charge des sports, des loisirs et de la vie des quartiers et conseiller communautaire à Grand Poitiers.

Ses publications :
Les polars :
– « Et les étoiles ont reculé » Ed. Venturini & Co, septembre 2019.
– Collection Ventu-Poche « Le marché aux tueurs, novembre 2019
– Collection Ventu-poche « La veuve du colonel » Ed. Venturini & Co, mars 2019.
– « La veuve du colonel » aux Editions Venturini & Co, sortie en mars 2018.
– Collection Ventu-poche « Entre 2 mondes » aux Editions Venturini & Co, en octobre 2017.
– « Entre 2 mondes » aux Editions Venturini & Co, en septembre 2016
– Collection Ventu-poche « On ne meurt jamais par hasard », février 2016
– collection Ventu-Poche « Tu l’emporteras pas au paradis ! » octobre 2015
– Paru en octobre 2014 : « Tu l’emporteras pas au paradis ! », aux Editions Venturini & Co.
– « Le marché aux tueurs », paru chez geste Editions, en septembre 2013 (épuisé), réédité
en décembre 2019 aux Editions Venturini & Co
– « Croix de bois, croix de fer, si tu mens… » sorti en 2012 chez Geste Editions. (épuisé)
– « La chute d’un flic poitevin » sorti en avril 2010. chez Geste Editions. 1er prix de la
Chapelle Montreuil.
– « On ne meurt jamais par hasard » sorti en 2008 chez geste Editions (épuisé)
Autres :
– un recueil de nouvelles policières déjantées « La vengeance du cochon » juin 2011.
– Un livre pour enfants dédié à ses deux petites filles intitulé « Le garçon qui n’aimait
pas son prénom », en février 2010. (épuisé)
– Un ouvrage de chroniques décalées : « Petits vagabondages au long des mots et des
sens », fin 2007. (épuisé)




Tweet



Flux rss