Tables rondes, débats, conférences et lectures

Vendredi 5 août 2022

L’île de Ré et sa grande région inspirent depuis toujours les créateurs, qu’ils soient romanciers, essayistes, photographes ou peintres. Nathalie Vauchez vous propose deux tables rondes d’une heure chacune afin d’aller à leur rencontre.

15.00 heures

Daniel Guénand Meurtres en Poitou
Philippe Lafon Fort Boyard, un défi à l’océan
André Diédrich Un siècle de réclames de l’île de Ré
Daniel Bernard Ré, une île bien plus loin que le vent
Elisabeth Masset Carnet de l’île de Ré

16.00 heures

Franck Linol Mourir au soleil
Philippe Garenne Mort au salon du Bois-joli
Marie-Béatrice Gauvin La Falaise de la repentie
Jean-Pierre Bonnet Histoires à réécrire

*****

17.00 heures

Léon Gendre L’île de Ré 1960 – 2020
* La protection des zones naturelles de l’île de Ré
* Le logement permanent sur l’île de Ré
* Le logement des saisonniers de l’île de Ré
Suivi de questions/réponses du public.

 

Samedi 6 août 2022

9.30 heures

Inauguration du salon en présence de Sarah Biasini, Gérard Juin, Lionel Quillet, Olivier Falorni, auteurs et bénévoles.

10.00 heures

Stéphanie Hochet Éloge du lapin

Animal de compagnie ou proie de prédilection, allégorie de la dépravation ou symbole de pureté… Le lapin est loin de n’être qu’une petite bête attendrissante peuplant nos campagnes. Omniprésente dans les cultures du monde entier, cette boule de poils n’a pas fini de nous surprendre.

Laurence Devillairs Petite philosophie de la mer
Plus que jamais, nous ressentons le besoin de nous recentrer sur l’essentiel : l’air qui nous fait vivre, les arbres qui nous protègent, la mer qui nous enseigne l’immensité et la contemplation. Petite philosophie de la mer délivre une vingtaine de petites leçons de vie, courtes et simples, pour retrouver l’être naturel qui respire en nous.

Audrey Jougla Montaigne, Kant et mon chien
Sartre, Kant, Freud, Pascal, Montaigne, Bergson ou Nietzsche… Et si votre chien était lui aussi un maître de philosophie ? Tous ceux qui ont un chien connaissent les bienfaits que cet animal procure, comme l’affection, la distraction ou l’exercice physique.
Mais pour la philosophe Audrey Jougla, le chien possède aussi d’autres vertus. Pendant leurs 13 années de vie partagée, sa chienne Comédie lui a enseigné, à son insu, l’engagement, le sens du devoir, la sociabilité, l’honnêteté, et tant d’autres qualités.

Entretien avec Marie-Victoire Vergnaud

11.00 heures

Jacques Pradel Mes archives criminelles

« La vie est composée des choses les plus différentes, les plus imprévues, les plus contraires, les plus disparates. Elle est brutale, sans suite, sans chaîne, pleine de catastrophes inexplicables, illogiques et contradictoires, qui doivent être classées au chapitre “faits divers”. Le fait divers, c’est la vie. »
Guy de Maupassant (1850 – 1893)
Les récits que vous allez découvrir dans Mes archives criminelles, illustrent parfaitement ces quelques phrases de Guy de Maupassant. Ils répondent, chacun à leur manière, aux questions que pose le fait criminel, sur le mystère du passage à l’acte et sur les événements violents et imprévisibles, qui surgissent parfois dans nos vies, comme un tremblement de terre détruit en quelques secondes un paysage familier.

Entretien avec Pauline Leriche Rouard

12.00 heures

Juliette Trésanini Ces phrases qui changent la vie

Parfois, une remarque anodine bouleverse le cours d’une vie, nous enferme dans un schéma ou au contraire nous en délivre. Autant d’histoires fortes à raconter … « Pour ce livre, j’ai eu le privilège d’échanger avec 60 personnalités afin qu’elles me confient la phrase qui a changé le cours de leur vie. Toutes incitent à réfléchir, à se poser des questions.
C’est ce que je vous invite à faire à votre tour pour mieux vous connaître. J’espère que ces mots vous porteront autant qu’ils m’ont transportée… » Juliette Trésanini

Gérard Klein Gérard rêve encore

Dans un livre richement illustré, Gérard Klein évoque, avec passion et tendresse, la famille, les amis, les nombreuses étapes de sa vie, Victor Nowak-l’Instit, son compagnon de télé pendant 12 ans, « La Bougnate », ses inoubliables périples aux États-Unis… « Ce livre n’en est pas un ! C’est un dépliant touristique. Vous allez découvrir quelques jolis « paysages » de ma vie ! » Gérard Klein

Entretien avec Pauline Leriche Rouard

15.00 heures

Catherine Cusset La Définition du bonheur

Deux femmes : Clarisse, grande amoureuse et passionnée de voyages et Ève, en relation stable avec son mari. L’une habite Paris, l’autre New York. À leur insu, un lien mystérieux les unit. À travers l’entrelacement de deux destinées de femmes, ce roman intense dresse la fresque d’une époque, des années 1980 à nos jours, et pose un regard singulier sur le rapport des femmes au corps et au désir, sur l’amour, la maternité, le vieillissement et le bonheur.

Sylvie Germain La Puissance des ombres

Pour fêter les vingt ans de leur rencontre au bas des marches du métro Saint-Paul, Daphné et Hadrien ont organisé une soirée à thème : chacun de leurs amis devra porter un déguisement évoquant une station du métro parisien. Ils vont s’amuser, boire, bavarder et danser… jusqu’au moment où leur ami Gaspard Lethéroise (station Opéra) tombe mystérieusement du balcon et se tue. Puis quelques mois plus tard, c’est Cyril Magrine (station Jasmin) qui se rompt le cou en dégringolant des escaliers…

Ludovic Manchette/Christian Niemiec America(s)

Philadelphie, juillet 1973. Voilà un an qu’Amy est sans nouvelles de sa grande soeur partie tenter sa chance au Manoir Playboy, à Los Angeles. Inquiète, la jeune adolescente décide de la rejoindre. Pour cela, il lui faudra traverser les États-Unis. Seule. Dans une Amérique de la contre-culture secouée par le scandale du Watergate et traumatisée par la guerre du Vietnam, elle croisera la route d’individus singuliers : vétéran, couple en cavale, hippies de la dernière heure, un Bruce Springsteen encore débutant, mais aussi une certaine Lorraine, autrefois serveuse à Birmingham, en Alabama…

Entretien avec Marie-Victoire Vergnaud

16.00 heures

Sarah Biasini La Beauté du ciel

Une femme écrit à sa fille qui vient de naître. Elle lui parle de ses joies, ses peines, ses angoisses, et surtout d’une absence, celle de sa propre mère, Romy Schneider. Car cette mère n’est pas n’importe quelle femme. Il s’agit d’une grande star de cinéma, inoubliable pour tous ceux qui croisent le chemin de sa fille.
Dans un récit fulgurant, hanté par le manque, Sarah Biasini se livre et explore son rapport à sa mère, à la mort, à l’amour. Un texte poétique, rythmé comme le ressac, où reviennent sans cesse ces questions : comment grandir quand on a perdu sa mère à quatre ans ? Comment faire le deuil d’une mère que le monde entier idolâtre ? Comment devenir à son tour mère ?

Entretien avec Joschi Guitton

17.00 heures

Christian Saint-Etienne Quel avenir géostratégique pour l’Europe après l’invasion russe en Ukraine ?

. La place du conflit dans l’affrontement Chine/États-Unis pour la domination mondiale.
. Quel avenir stratégique pour l’Europe dans ce contexte ?
. La place de la France dans ce nouvel univers ?

 

Dimanche 7 août 2022

10.00 heures

Tonino Benacquista Porca Miseria

En 1954, la famille Benacquista quitte l’Italie pour s’installer en banlieue parisienne. Les parents, Cesare et Elena, connaîtront le sort des déracinés. Dans ce bouleversant récit des origines, leur petit dernier, Tonino, restitue avec fantaisie cette geste. Il raconte aussi les batailles qui ont jalonné sa conquête de la langue française.
Avec Porca miseria, Tonino Benacquista trace la lumineuse trajectoire d’un autodidacte que l’écriture a sauvé des affres du réel.

Allain Bougrain-Dubourg On a marché sur la terre

Allain Bougrain Dubourg consacre sa vie à défendre la cause animale. Pendant un an, il fait le récit de son engagement quotidien et dévoile, non sans humour, les coulisses d’un combat mené avec ferveur et sincérité. Dans ce recueil à la fois personnel et militant, la voix de l’auteur s’élève pour faire entendre celle de la nature.
« L’idée de militer s’impose à moi comme une seconde nature. (…) Je souhaite que cet ouvrage apporte un éclairage plus lumineux sur un parcours souvent tourmenté, où l’appréhension rivalise avec la confiance. »

César Morgiewicz Mon pauvre lapin

« Heureusement il y avait aussi ma mère et mes tantes pour me sortir de ma grotte. Toute la semaine ma mère faisait du lobbying pour que je vienne chez elle le samedi soir. J’attendais un peu. Mais finalement, comme c’était soit ça, soit passer la soirée seul avec ma boîte de sardines, j’acceptais. Quand j’arrivais à Montreuil, ma mère et ma petite sœur me couraient dans les bras en poussant des cris. “Est-ce que tu veux un verre de lait d’avoine pour l’apéro ?”»
César Morgiewicz a 25 ans. En 2019 il s’est enfui de Sciences Po, depuis il vit chez sa grand-mère. Chronique pleine d’humour d’un jeune homme très largement angoissé, Mon pauvre lapin est son premier roman.

Entretien avec Pauline Leriche Rouard

11.00 heures

Fabienne Legrand Kourrage Antoine
Antoine, dix-sept ans, mon p’tit con, mon bout d’moi, mon fils. Cette nuit d’août 2014, mon p’tit couillon n’est pas frais. Fièvre, vomissements, douleurs au thorax. Un diagnostic farfelu de gastro est posé par un clown aux urgences qui jure avoir fait médecine. On aurait envie de rire avec lui, mais c’est la glissade vertigineuse dans le coma, la confusion, et l’alunissage miraculeux en réanimation. Le verdict tombe, méningite foudroyante d’un type improbable, W135, on aimerait que ça soit de la science-fiction mais le pronostic vital est engagé, c’est moche. Dans ma tête, une phrase se met en boucle : ça n’est pas possible !

Françoise Laborde Indésirables. Enfants maltraités : les oubliés de la République

Ces derniers mois, l’avalanche de révélations des incestes, des viols, des infanticides a suscité un mouvement sans précédent de colère et d’indignation et une soif de justice. Aujourd’hui, l’opinion publique est en avance sur les politiques et sur les juges. Aujourd’hui, les Français attendent que la protection de l’enfance prime sur tout autre considération. C’est un domaine si large, si complexe et en même temps si intime, que très peu d’ouvrages parviennent à englober tous les aspects de ces politiques et de toutes leurs failles. Ce livre est le fruit des enquêtes et des expériences de Françoise Laborde et Michèle Créoff.

Entretien avec Pauline Leriche Rouard

15.00 heures

Tom Connan Pollution

L’avenir, c’était de vivre à rebours. Dans les champs et la boue. Pollution est un huis-clos agricole et digital, qui dénonce un monde où le numérique impose ses usages, ses normes, son uniformisation, dans une France en déclin, qui se paupérise et sacrifie sa jeunesse.

Franck Bouysse Buveurs de vent

Ils sont quatre, nés au Gour Noir, cette vallée coupée du monde, perdue au milieu des montagnes. Ils sont quatre, frères et sœur, soudés par un indéfectible lien. Tous travaillent, comme leur père, leur grand-père avant eux et la ville entière, pour le propriétaire de la centrale, des carrières et du barrage, Joyce le tyran, l’animal à sang froid…

Nicolas Carreau Un homme sans histoires

Henri Reille a toujours préféré l’ennui aux ennuis. Quand la plupart des gens tentent de se distinguer de leurs semblables, il s’ingénie à ne se différencier en rien de quiconque. Ponctuel, il quitte chaque matin à 7h52 précises le 32 rue du Lavoir à Belprat, pour être à 8h au bureau où il exerce l’expertise comptable. La seule chose qui puisse lui faire perdre son sang-froid serait le vol de ses boutons de manchette légués par son grand-père…

Entretien avec Pauline Leriche Rouard

16.00 heures

Catherine Sauvat Depuis que je vous ai lu, je vous admire

De son écriture sensible, Catherine Sauvat met en scène ce moment initiatique pour nombre de jeunes écrivains, la rencontre avec leurs maîtres. Confrontations cruelles, vrais échanges, amitiés naissantes, détestations éternelles, encouragements sincères : la surprise est au bout de la rencontre.

Hélène Gestern 555

Comme souvent chez l’autrice, le roman classique se double d’une enquête. Bien qu’il n’y ait ici pas d’enquêteur, c’est bien la résolution d’une énigme qui nous tient en haleine jusqu’au bout. Dans 555, Hélène Gestern nous entraîne dans le monde de la musique, des musiciens, de la lutherie, avec une puissance qui lui appartient : c’est en défaisant la doublure d’un étui à violoncelle que l’ébéniste Grégoire Coblence, associé d’un luthier, découvre une partition ancienne…

Jean-Yves Maisonneuve Le Goût des fruits

Peu d’aliments offrent une telle variété de couleurs, d’odeurs, de saveurs et de textures. L’évocation littéraire des fruits est à l’image de cette diversité. Esthétique, gourmand, militant et symbolique, c’est le fruit dans tous ses états que nous découvrons sur les traces d’Émile Zola, Colette, Jacques Prévert, André Gide, Voltaire et bien d’autres…

Entretien avec Marie-Victoire Vergnaud

17.00 heures

Eric Fottorino Migrants : sommes-nous encore humains ?

Au moment où le sort des réfugiés est sans cesse instrumentalisé, où des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants meurent de traverser la Méditerranée parce qu’ils veulent simplement vivre, La Pêche du jour est un texte sombre et bouleversant. Pour réfléchir, pour s’indigner, pour agir.

Entretien avec Joschi Guitton

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Tweet



Flux rss