Auteurs présents

Patrick Gillet

Patrick Gillet

Banquise (Un chat la nuit)

Le chat porte-bonheur (Le Lys Bleu)

ROMANS

➢ Le chat porte-bonheur, Le Lys Bleu, 2021
➢ Le jardin de sable, Illador, 2020
➢ Le mystère du Code Voynich, Anfortas, 2019
➢ Le Maître des nuages, L’Harmattan, 2015
➢ Perles noires, Durand-Peyroles, 2013
➢ La terre des bogolans, Vents Salés, 2010
➢ Fils du vent, Les 2 Encres, 2009
➢ La néréide, Bénévent, 2008

POESIE/HAÏKU

Albums jeunesse
➢ Banquise, haïkus pour les enfants, illustrations de Toni DEMURO, Un chat la nuit,
2021. Nomination Prix livre jeunesse écologie 2022
➢ Savane, haïkus pour les enfants, illustrations de Toni DEMURO, Un chat la nuit, 2019
Nominé L’encre des mots, La Rochelle, Prix jeunesse Le donjon des livres, Niort, 2020
➢ La coccinelle, haïkus pour les enfants, illustrations de Toni DEMURO, Sarbacane,
2017. Nomination Prix jeunesse, Versailles, 2017.
Anthologies
➢ Haïku et spiritualité, Feuillage, 2016
➢ Ecrire des Haïkus, Ecrire aujourd’hui, 2015

BEAUX LIVRES

➢ Angers, ou la douceur angevine, aquarelles de Nathalie GRUBEN, Le Petit Pavé,
2022
➢ Grappes de haïkus, co-écrit avec Annick DANDEVILLE, Creazen, 2016
➢ Miroir de Loire, photographies de Yannick Le BOULICAUT, préface de Danièle
SALLENAVE de l’Académie française, Patrimoines Médias, 2014
Livres d’artistes
➢ Indiens d’Amérique, photographies de Martine ROULET, Le Petit Véhicule, 2022
➢ Océans, Gravures de Michelle QUELARD, Le Petit Véhicule, 2020
➢ Cosmogonies, photographies de la NASA/ESA, Le Petit Véhicule, 2019
➢ Désirs, photographies de Nina EGEE, Le Petit Véhicule, 2018
➢ Arbres, encres de Marion Le PENNEC, Le Petit Véhicule, 2017
➢ Arabesques, calligraphies de Mohammed IDALI, Stellamaris, 2017
➢ Bruissements de plume, dessins de Gérard LOUP, postface de Monique LEROUX
SERRES, Pippa, 2014

Patrick Gillet est né à Soisy-sous-Montmorency, originaire d’une famille de
viticulteurs à Sancerre. Il a fait ses études primaires à Cosne-sur-Loire, ses
études secondaires au Lycée Pothier et ses études supérieures à l’université
d’Orléans. Il obtient un Diplôme d’Etudes Approfondies en Anthropologie à
l’université René Descartes de Paris en 1979 avant de partir au Maroc au titre de
la Coopération Française. Assistant à l’Ecole Normale de Rabat, il prépare une
thèse sur écologie de l’estuaire du Bou Regreg qu’il soutiendra à l’Université
d’Aix-Marseille en 1986. De retour en France, il succède à Louis Amoureux au
laboratoire de zoologie de l’UCO et fonde l’Institut de Biologie et d’Ecologie en
1990 qu’il dirige jusqu’en 2002, année d’obtention de son Habilitation à Diriger
des Recherches de l’université de Lille. Il poursuit des travaux de recherche en
collaboration avec les universités d’Agadir, d’El Jadida et de Marrakech dans le
cadre des programmes Hubert Curien et de l’Agence Universitaire de la
Francophonie. Il participe à la campagne océanographique SEAMOUNT pour
l’étude des montagnes sous-marines de l’Océan Atlantique nord. En 1992, il
organise la IVe Conférence Internationale des Polychètes. Vice-Recteur chargé
de la vie académique et de la recherche de 2002 à 2009, puis chargé des
Relations Internationales avec l’Afrique et le Moyen-Orient, il contribue au
Programme Européen Brancusi sur la Mer Noire en Roumanie et participe au
Programme Facilité-Eau Niger-Loire de l’UNESCO sur le fleuve Niger au Mali.
Il est l’auteur d’une centaine de publications scientifiques et du livre Les
annélides polychètes, modèles biologiques des écosystèmes marins et estuariens
aux Editions Universitaires Européennes (2016).
La néréide (2008) son premier retrace sa rencontre avec les Berbères lorsqu’il
vécut au Maroc Guitariste, amateur de jazz manouche, son second roman Fils du
vent (2009) est l’histoire d’un jeune guitariste tsigane. Son troisième roman, La
terre des bogolans (2010) est inspirée par son voyage en Pays Dogon lors de
missions au Mali. Son quatrième roman Perles noires (2013) sur la culture des
perles fait suite à un séjour en Polynésie sur le réchauffement climatique et ses
conséquences sur les atolls. Son cinquième roman Le Maître des nuages (2015)
est l’histoire d’un maître de kendo au Japon. Le mystère du code Voynich (2019)
raconte l’histoire de ce manuscrit rédigé dans une langue inconnue que personne
n’a réussi à déchiffrer. Le jardin de sable (2020) est l’histoire d’un moine et
d’une jeune femme qui pratique l’ikebana, l’art floral dans un temple shinto. Le
chat porte bonheur (2021).
Patrick GILLET découvre le haïku, un poème d’origine japonaise. Il est séduit
par la forme brève et le thème de la nature et publie un premier recueil de
haïkus : Bruissements de plume (2014) illustrés par Gérard LOUP, suivi d’une
anthologie Miroir de Loire (2014) avec le photographe Yannick Le
BOULICAUT et une préface de Danièle SALLENAVE de l’Académie française,
un guide pratique Ecrire des haïkus (2015), une anthologie Haïku et spiritualité
(2016). Il publie des livres d’artistes Grappes de haïkus (2016) co-écrit avec
Annick DANDEVILLE, Arbres (2017 avec des encres de Marion Le PENNEC,
Arabesques (2017) avec le calligraphe marocain Mohammed IDALI, Désirs
(2018) avec des photographies de Nina EGEE, Cosmogonies (2019) avec des
photographies de l’ESA et de la NASA, et Océans (2020) avec des gravures sur
cuivre de Michelle QUÉLARD. La sente en pente douce (2018) est un recueil de
haïbuns, un genre littéraire qui mêle texte en prose et haïkus.
Il anime des ateliers d’écriture de haïkus pour les adultes mais également pour
les enfants en milieu scolaire et publie des albums jeunesse La coccinelle,
(2016), Savane (2019) et Banquise, haïkus pour les enfants (2021) avec
l’illustrateur italien Toni DEMURO.
Ses haïkus sont publiés dans les revues Chiendents, Chrysanthemum, Gong,
Haïku Canada, Haiku Roumanie, L’écho de l’étroit chemin, Ploc ! La revue du
haïku, N47, Traversées… et divers ouvrages collectifs.
Lauréat du Prix Le haïku à la lumière du braille en 2018, Prix spécial du jury de
l’Ambassade du Japon en 2017, 1er Prix Soleil Levant en 2015, 2e Prix
International Haiku Contest Mainichi, Japon en 2014 et 2012, 2e Prix Senryu, en
Roumanie en 2012.
Site internet : www.patrickgillet.fr




Tweet



Flux rss